2017-10-JEAfriqueSavantsEuropeens

  • Aide
  • Recherche
  • RSS
  • Google +
  • Facebook
  • Twitter
Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA)

Colloques & Conférences

    • Journées d'étude "L’exercice des compétences locales : entre rationalisation et créativité"Pau - UFR droit, économie et gestion

      Le centre de recherche Pau Droit Public est, cette année, l'organisateur des journées d'études annuelles de l'Association française de droit des collectivités locales, sur le thème : L’exercice des compétences...

      Lire la suite

Emergence(s)

Emergence(s)Le magazine des faits marquants de la recherche à l'UPPA

Mohamed Amara Président de l'Université de Pau et des pays de l'AdourMohamed Amara Président de l'Université de Pau et des pays de l'Adour« Des robots au service des élèves, des solutions pour mieux recycler...

Lire la suite

PDF
Vous êtes ici :
  • >
  • > Journée d’étude sur "L’Afrique des savants européens (17ème-20ème siècles)"

Journée d’étude sur "L’Afrique des savants européens (17ème-20ème siècles)" Pau - UFR lettres, langues, sciences humaines et sport - Salle du conseil

Dès le 17ème siècle, la production du savoir sur l’Afrique ne fut plus laissée à la seule initiative des marchands, des missionnaires, des militaires ou des compilateurs de récits de voyage. Les savants des grandes Académies européennes construisaient également leur Afrique. Certes, cette Afrique ne rompait pas avec les préjugés communs de l’époque, mais elle a su se doter progressivement d’une existence propre, soutenue par les nouvelles exigences épistémologiques de disciplines comme l’histoire naturelle par exemple. C’est cette Afrique, à la croisée de la théorie et de la pratique scientifique européenne, qui sera proposée comme objet d’étude le mardi 7 novembre prochain, à partir de 9h30, à l’UPPA, à l’UFR de lettres, langues, sciences humaines et sport (salle du conseil). Dans son acception la plus simple, l’Afrique des savants renvoie à une tradition d’écriture qui prétend rompre avec une Afrique imaginaire pour proposer une Afrique « concrète ». S’insérant dans le cadre européen d’une « reconversion de l’esprit scientifique » (Gusdorf, Foucault), elle tend à se construire sur l’expérience africaine de voyageurs savants et à accorder une place de plus en plus importante au quotidien des sociétés africaines.

Dépendante d’une périodisation structurée à la fois par des mutations scientifiques et l’évolution des contextes historiques, l’Afrique des savants européens n’est pas une mais multiple. Les contextes politiques et idéologiques influent sur les motivations et les résultats de la recherche scientifique. À l’initiative du (G.R.R.E.A 17/18) - Groupe de recherche sur les représentations européennes de l’Afrique aux 17ème et 18ème siècles), rattaché au CRPHLL (EA-3003), cette journée d’étude rassemblera des intervenants, historiens et littéraires.

Interviendront :

  • Sylviane Albertan-Coppola (Université d’Amiens, France) : Un canal d'information de troisième main sur l'Afrique : la collection Prévost
  • Hélène Cussac (Université de Toulouse, France) : Le cas des Africains dans les sciences de la vie (Médecine-Histoire naturelle)
  • Catherine Gallouët (Hobart and Willliam Smith Colleges, États-Unis) : ‘Giraffes, et autres bêtes fabuleuses de Nigritie’
  • Patrick Graille (Associé à la Wesleyan University, Paris, France) : Les croyances religieuses illustrées au royaume de Kongo (XVIIe-XVIIIe siècles)
  • Françoise Le Borgne (Université de Clermont-Auvergne, France) : À titre de comparaison avec l’Afrique - Prendre langue auprès des sauvages : les enjeux de la parole amérindienne dans l'œuvre du baron Lahontan
  • Ousmane Seydi (Université de Bâle, Suisse) : Adanson au Sénégal de 1749 à 1753 ou la construction d’un premier regard savant sur l’Afrique et les Africains au 18ème siècle
  • Izabella Zatorska (Université de Varsovie, Pologne) : L'Afrique de Szolc-Rogozinski : le premier africaniste polonais (1861-1896)