2017-01-JECapteursIprem

  • Aide
  • Recherche
  • RSS
  • Google +
  • Facebook
  • Twitter
Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA)

Emergence(s)

Emergence(s)Le magazine des faits marquants de la recherche à l'UPPA

Mohamed Amara Président de l'Université de Pau et des pays de l'AdourMohamed Amara Président de l'Université de Pau et des pays de l'Adour« Des robots au service des élèves, des solutions pour mieux recycler...

Lire la suite

PDF
Vous êtes ici :
  • >
  • > Journée scientifique, "Capteur-échantillonneur : de la conception aux applications environnementales"

Journée scientifique, "Capteur-échantillonneur : de la conception aux applications environnementales"Pau - Amphithéâtre de l'IPREM

L’Institut des sciences analytiques et de physico-chimie pour l’environnement et les matériaux (IPREM), unité mixte de recherche 5254 CNRS/UPPA, organise, le jeudi 12 janvier 2017, une journée scientifique sur le thème Capteur-échantillonneur : de la conception aux applications environnementales. Des conférences et des tables rondes auront lieu entre 10h et 17h30, à l’amphithéâtre de l’IPREM, bâtiment situé dans l’enceinte de la technopôle Hélioparc.

La journée commencera avec un exposé d’Alexandra TER HALLE, chargée de recherche au CNRS dans le Laboratoire des interactions moléculaires et de la réactivité chimique et photochimique de Toulouse, sur le thème Nouveau échantillonneur passif à base d'organogels microporeux.

Dans la deuxième partie de la matinée, des chercheurs du Laboratoire de génie chimique (LGC), unité de recherche placée sous la triple tutelle du CNRS, de l’Institut national polytechnique de Toulouse et de l’Université Paul Sabatier, aborderont le sujet Du capteur au procédé analytique, Quelques exemples d'applications au LGC.

Cette conférence sera suivie de quatre brèves présentations faites par des intervenants de l’IPREM sur les thématiques suivantes :

  • intérêt des microgels cœur-écorce parmi les colloïdes polymères à empreinte moléculaire, état de l'art,
  • capteurs passifs : conceptions et approches analytiques pour l'évaluation de la biodisponibilité des éléments-traces métalliques et organiques dans les eaux naturelles,
  • microcapteurs sérigraphiés : principe et applications,
  • couplage d’un capteur passif et d’un capteur dynamique pour le suivi de la forme libre des métaux dans des eaux naturelles. 

L’après-midi, les organisateurs recevront Thu-hoa TRAN-THI du laboratoire Nanosciences et innovation pour les matériaux et la biomédecine (NIMBE) qui est une unité mixte de recherche CEA/CNRS spécialisée dans la conception, le façonnage et l'analyse de la matière de l’échelle du micron à l'échelle nanométrique, ainsi que la compréhension des mécanismes physicochimiques et leurs synergies à ces échelles. Cette directrice de recherche au CNRS développera le sujet De l’éponge nanoporeuse au capteur de polluant atmosphérique. Exemples de collaboration avec la start-up ETHERA.

Avant la table ronde et les discussions qui clôtureront la journée, Nicole JAFFREZIC, directrice de recherche émérite du CNRS et professeure émérite de l’Ecole centrale de Lyon, présentera les biocapteurs pour le contrôle sanitaire des eaux.

 

Toutes les demandes d’inscriptions et de renseignements se font à l’adresse suivante : bruno.grassl @ univ-pau.fr

 

Programme détaillé