2017-05-ColloqueTransitions

  • Aide
  • Recherche
  • RSS
  • Google +
  • Facebook
  • Twitter
Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA)
PDF
Vous êtes ici :

Colloque international "Espaces, identités au temps présent : les transitions"Pau - UFR LLSHS / Présidence

Les 3 et 4 mai 2017, se tiendra le colloque international Espaces, identités au temps présent : les transitions. Ce colloque est réalisé dans le cadre d’un partenariat entre la fédération de recherche Espaces - Frontières- Métissages de l'UPPA (axe Espaces et identités), le laboratoire ITEM de l'UPPA (projet Espaces urbains, espaces de vie sociale et de création) et le laboratoire Histoire du temps présent de l’Université d’Estrémadure.

À cet égard, la période de transition politique qu’a connue la péninsule ibérique, entre 1975 et 1982, est un objet d’étude des plus adéquats et significatifs. En effet, ce colloque sera axé sur la notion de fragmentation territoriale et sociétale dont il faudra tenter d’appréhender, non seulement les origines et les causes, mais également les représentations tant historiques que sociopolitiques. Il sera ainsi possible de dégager les dynamiques et les ruptures inhérentes à un processus de transition démocratique. Dans le cadre des champs d’étude susmentionnés, il s’agira d’explorer le potentiel des tensions et des conflits dans la société espagnole contemporaine en tant que formes d’échange et que ciment identitaire. L’accent sera mis sur les notions de complexité et de pacte qui, à elles seules, tissent un lien entre espace et identité au sein du territoire européen.

L’approche sera transdisciplinaire et sera organisée autour de deux questions : la distance historique peut-elle être considérée comme un élément décisif ? Mémoire et histoire sont-elles, dès lors, deux notions antinomiques ou concordantes ?

Ces questions devront, bien entendu, être rapportées à un espace spécifique dont l’identité revêtira la plus haute importance. Cet espace ne pourra être appréhendé de manière uniforme. Il y aura lieu de le délimiter et d’insister, notamment, sur ses multiples déclinaisons urbaines lourdes de conséquence, dans le cadre de la problématique qui nous intéresse. La ville impliquera-t-elle, à elle seule, des formes inédites de revendication identitaire et contribuera-t-elle à les intégrer au patrimoine collectif ?

En croisant les champs disciplinaires, la possibilité sera donnée aux chercheurs de comprendre la façon dont les usages sociaux de l’espace –en particulier l’espace urbain- et dont les différents acteurs sociaux se le sont approprié, se sont sédimentés à l’aune des temporalités historiques et sociales. Ainsi, à travers le prisme d’une situation historique, politique et sociale concrète, peut-on augurer des résultats probants de cette approche conjuguée des notions d’identité et d’espace, réflexion qui pourrait se prolonger en intégrant la notion de « frontière(s) » lors de travaux scientifiques à venir.

Une table ronde sera organisée en hommage à l’une des plus grandes figures de la presse espagnole de la seconde moitié du XXe siècle et l’un des plus fins observateurs de ses « tribus urbaines », Francisco Umbral, décédé il y a tout juste 10 ans. Chercheurs, journalistes, écrivains et historiens pourront ainsi échanger avec le public sur le rôle incontestable de la presse, et tout spécialement du journal El País, dont Francisco Umbral a tenu, dès sa parution en 1976, une rubrique journalière particulièrement engagée pour que l’Espagne passe d’un régime dictatorial à une démocratie.

Ouvert au grand public.

Porgramme

Plus d’informations :