Ma thèse en 180 secondes

  • Aide
  • Recherche
  • RSS
  • Google +
  • Facebook
  • Twitter
Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA)
PDF
Vous êtes ici :

Ma thèse en 180 secondes

Un défi pour les doctorants !

Le concours "Ma thèse en 180 secondes" permet aux doctorants de présenter leur sujet de recherche, en français et en termes simples, à un auditoire profane et diversifié. Chaque étudiant ou étudiante doit faire, en trois minutes, un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche. Le tout avec l'appui d'une seule diapositive ! Le concours "Ma thèse en 180 secondes" est inspiré du concours "Three minute thesis (3MT®)", conçu à l'Université du Queensland (Australie).
Le concept a été repris en 2012 au Québec par l'ACFAS (association francophone pour le savoir) qui a souhaité étendre le projet à l'ensemble des pays francophones.

Edition 2018

L'UPPA et ses deux écoles doctorales participent pour la 5ème année au concours et organisent en 2018 la finale régionale en partenariat avec l'Université de Bordeaux, l'Université Bordeaux Montaigne et le CNRS.

Les dates à retenir :

  • décembre/mars : préparation des candidats et formation au concours
  • 15 mars 2018 : finale régionale du concours Ma Thèse en 180 secondes
    • à Pau, scène de la Maison de l'étudiant de l'UPPA.
    • sélection des deux candidats qui iront à la demi-finale nationale, le 1er prix du jury et le prix du public, parmi ceux de l'Université Bordeaux Montaigne, l'Université de Bordeaux et l'UPPA.

Edition 2017

Les doctorants de l'UPPA sélectionnés :

Célia BADJI, doctorante en chimie des polymères au C2MA - Centre des matériaux des mines d'Alès
Thèse :
"Vieillissement de matériaux composites renforcés de fibres naturelles : étude de l'impact sur les propriétés d'aspect et sur les émissions dans l'air intérieur."

Sophie MOLINA, doctorante en énergétique au LaTEP - Laboratoire de thermique énergétique et procédés
Thèse : "Etudes physico-chimiques des couples huiles-solides utilisés pour le stockage d'énergie thermique."

Stéphanie SAINT-MARTIN, doctorante en anthropologie à l'ITEM - Identités, territoires, expressions, mobilités
Thèse : "Patrimoine culturel maritime du littoral basque : sauvegarde et transmission, étude transfrontalière."

José-Luiz LARA CRUZ, doctorant en génie des procédés au LaTEP - Laboratoire de thermique énergétique et procédés
Thèse : "Caractérisation thermodynamique des équilibres de phases à hautes pressions et hautes températures dans les saumures."

Clémence FOULQUIER, doctorante en mathématiques appliquées à la biologie au LMAP - Laboratoire de mathématiques et de leurs applications de Pau
Thèse : "Etude de l'influence des conditions hydrodynamiques (vagues, houle, courant) en zone estuarienne et péri-estuarienne (zone polyhaline et proche côtier) sur la structure, la répartition et la dynamique des habitats macrobenthiques de substrat meuble au niveau de 3 estuaires du pays basque."

 

Ariane Peyret, doctorante en chimie des polymères à l'Université de Bordeaux est lauréate de la finale régionale 2017.