2018-03-JELexiqueGenres

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Recherche

E2S UPPA : "Ecole d'été", édition 2018

E2S UPPA : "Ecole d'été", édition 2018

Dans le cadre de son ambition Devenir une référence internationale attractive dans la recherche, E2S UPPA financera ou cofinancera trois écoles d’été en 2018.

Lire la suite

Emergence(s)Le magazine des faits marquants de la recherche à l'UPPA

 
Mohamed Amara Président de l'Université de Pau et des pays de l'AdourMohamed Amara Président de l'Université de Pau et des pays de l'Adour« L’Université de Pau et des Pays de l’Adour a franchi un cap...

Lire la suite

PDF
Vous êtes ici :
  • >
  • > Journée d’étude "Lexique et frontières de genres"

Journée d’étude "Lexique et frontières de genres"Pau - Bâtiment d’Alembert - Salle 4

Le 22 mars se tiendra la première des deux journées d’étude du projet Lexique et frontières de genre, porté conjointement par le laboratoire ALTER (UPPA) et le laboratoire FoReLL-EA 3816 (Université de Poitiers).

Ces journées d’étude ont pour objet de réfléchir à une manière de classer le lexique à partir des genres textuels et des frontières plus ou moins poreuses qui les séparent, mais également de classer les genres à partir des unités lexicales qui les caractérisent. On peut, en effet, se demander si certaines parties du discours - noms, verbes, adjectifs etc. - sont plus ou moins représentées dans certains genres. Peut-on parler, par exemple, de lexique poétique (Les cieux, l’azur, le firmament, l’onde). Quel est l’apport sémantique des adjectifs évaluatifs dans l’article à sensation ? Certains genres, le roman policier, par exemple, favorisent-ils le recours à des motifs lexicaux spécifiques, selon quel découpage unitaire (lexèmes, composants phrastiques, expressions figées, etc.) ? Le recours aux tropes, ou encore aux néologismes, etc., permet-il d’identifier l’appartenance générique d’un texte ?

L’étude du lexique peut se faire à partir de plusieurs axes : choix diastratique, diatopique et diachronique, par exemple. On peut alors se poser la question du rôle de la variation lexicale dans la classification des genres mais également chercher à déterminer en quoi la compatibilité de certaines formes lexicales avec un genre spécifique nous permet d’approfondir l’étude de ces mêmes formes.

La journée du 22 mars est consacrée à l’étude des genres littéraires et paralittéraires et sera suivie, en novembre 2018, d’une journée consacrée aux corpus journalistiques, écrit et oraux, qui se déroulera à l’Université de Poitiers.

Programme

Contact : christine.copy @ univ-pau.fr