Risques côtiers : étude numérique et expérimentale de l'impact des vagues extrêmes sur les structures temporaires de lutte contre les inondations

La Grande Plage de Biarritz a connu plusieurs épisodes de tempêtes extrêmes au cours des dernières décennies, causant des dommages importants aux infrastructures et aux bâtiments situés en bord de mer. Ces événements ont conduit à la mise en place d'une stratégie de protection des infrastructures, qui comprend la mise en place d'une digue amovible en sacs de sable sur la digue située en haut de plage. Cette étude présente les résultats d'une campagne de mesure réalisée lors de la tempête Justine du 31 janvier 2021, qui a sévèrement touché le littoral basque.

La configuration du dispositif de mesure comprend une série de capteurs de pression fixés au pied de la digue sur laquelle deux rangées de sacs de sable avaient été sanglées. Ces capteurs sont utilisés pour déterminer les occurrences des événements de surverse et leurs hauteurs associées. L'hydrodynamique sur l'estran est étudiée à l'aide du modèle de vague à résolution de phase, BOSZ, qui est utilisé pour estimer les forces mécaniques exercées sur les sacs de sable pendant les épisodes de surverse et tenter d'apporter les premiers éléments de compréhension des processus hydrodynamiques qui peuvent être responsables des mouvements très localisés des sacs de sable observés pendant cette tempête.


Auteurs : Mohamed ROZKI, Denis MORICHON, Matthias DELPEY, Stéphane ABADIE.