2020-01 - ColloqueLittératurePouilloux

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Recherche

Accès directs

PDF
Vous êtes ici :

Colloque "La littérature et l'esprit : hommage à Jean-Yves Pouilloux"Musée national du château de Pau

à partir de 8h30.

Par ce colloque, nous souhaitons rendre hommage à la grande figure intellectuelle et engagée qu’a été Jean-Yves Pouilloux,professeur à l’Université de Pauet des Pays de l’Adour, au renom international, lauréat du Prix de la critique de l’Académie française en 2017, disparu le 27 novembre 2018.En 1969, Jean-Yves Pouilloux publiait chez François Maspero Lire les Essais deMontaigne. Le titre ambitieux de cet ouvrage présageait une révolution dans l’histoire épistémologique de l’œuvre de Montaigne. Récusant la lecture fragmentée qui réduit Les Essais à un centon de formules frappantes érigées en sagesse, Jean-Yves Pouilloux en dévoile la forte unité de forme et de pensée, renouvelant en profondeur des décennies d’interprétations approximatives, superficielles, voire erronées. L’ouvrage fit date. En 2017, juste un an avant son décès, Jean-Yves Pouilloux recevait le Prix de la critique de l’Académie française, pour L’Art et la formule, publié un an plus tôt chez Gallimard.

Si le titre suppose la persistance d’une réflexion sur l’articulation du fragment et de l’ensemble, l’objet d’étude s’est diversifié. Montaigne occupe certes le dernier chapitre, mais d’autres auteurs qui ont accompagné le cheminement intellectuel de Jean-Yves Pouilloux s’y déploient en constellation, s’éclairent d’une relation avec la littérature ayant atteint plénitude et sérénité, liberté aussi, à l’égard des normes universitaires. Flaubert, Faulkner, Rilke, Jaccottet gravitent autour de quelques figures majeures : Proust, Paulhan,Queneau, Michon, Bouvier, Jourdan, Hollan. C’est que L’Art et la formule parachève le parcours de Jean-Yves Pouilloux. Ces journées voudraient prolonger la lumière du chatoiement de l’esprit dissimulé au cœur de la littérature comme au cœur des choses, en hommage au regard singulier du collègue, de l’ami, du maître disparu.

Programme