2019-09-MiloudGamra

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Recherche

Accès directs

PDF
Vous êtes ici :

Soutenance de thèse de Miloud GAMRACampus de Bayonne, Salle du Conseil, collège SSH

à 9h00

Sujet :

"Innovation, ambidextrie et jeune entreprise technologique"

Directeurs de thèse :

  • M. Antoine Renucci
  • M. Gilles Recasens

Laboratoire :

CREG (Centre de Recherche et d'Etudes en Gestion)

 

Jury

  • Martin CLOUTIER, Professeur, UNIVERSITÉ DU QUEBEC (CANADA);

  • Sandrine CUEILLE-RENUCCI, Maître de Conférences, UNIVERSITÉ DE PAU ET DES PAYS DE L'ADOUR;

  • Martine HLADY RISPAL, Professeur des Universités, UNIVERSITÉ DE LIMOGES;

  • Gilles RECASENS, Maître de Conférences, UNIVERSITÉ DE PAU ET DES PAYS DE L'ADOUR;

  • Antoine RENUCCI, Professeur des Universités, UNIVERSITÉ DE PAU ET DES PAYS DE L'ADOUR;

  • Sylvie SAMMUT, Professeur des Universités, UNIVERSITÉ DE MONTPELLIER.

Résumé :

Cette recherche doctorale porte sur le processus de développement de la jeune entreprise technologique (JET). Elle vise à comprendre les actions clés permettant le passage de l’invention à l’innovation et à déterminer si l’ambidextrie (i.e., l’équilibre entre exploration et exploitation) est associée à une plus grande performance. Les définitions de la JET, l’innovation, l’exploration, l’exploitation et l’ambidextrie, qui sont utilisées dans cette recherche, sont préalablement posées. Une première étude empirique, qui repose sur la cartographie de concepts en groupe, permet d’identifier trois actions comme plus particulièrement importantes et faisables pour passer du prototypage à la commercialisation : être à l’écoute des membres de l’équipe ; communiquer sur le produit en mettant en avant les fonctionnalités qui vont plaire au client ; bien comprendre quels besoins du marché le produit va combler. Une action est identifiée comme plus particulièrement importante et difficilement réalisable : anticiper le financement de la croissance en mobilisant des ressources financières à cet effet dès la création de l’entreprise. Une seconde étude empirique s’intéresse à l’ambidextrie. La littérature permet de distinguer les variables clés nécessaires à la modélisation conceptuelle du phénomène étudié. Il apparaît que l’ambidextrie est potentiellement influencée par un ensemble de facteurs organisationnels et contextuels (équipe entrepreneuriale, environnement économique et institutionnel, ressources financières) ; que l’ambidextrie est susceptible d’influencer la performance, et que la performance peut dépendre directement de certains antécédents de l’ambidextrie. Les hypothèses sont testées à partir des réponses utilisables obtenues auprès de 94 JET, sur la base d’un questionnaire envoyé à 350 entreprises. Les résultats sont les suivants : (i) la cohésion et dans une moindre mesure la complémentarité de l’équipe, le dynamisme de l’environnement et la qualité de l’accompagnement apparaissent comme les principaux antécédents de l’orientation ambidextre ; (ii) l’orientation ambidextre est associée positivement à la performance économique et (iii) les ressources financières n’ont pas d’impact sur l’orientation ambidextre.

Mots clés : jeune entreprise technologique, processus de développement, innovation, orientation ambidextre, exploration, exploitation

Téléchargez l'avis de soutenance