2019-12-RAISE2024

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Recherche

Colloques

    • Colloque international « Réalismes dans la fiction littéraire espagnole contemporaine (XIXe-XXe-XXIe siècles) »Collège d'Espagne - Paris

      de 9h00 à 18h
      Organisé par l’association NEC+ (Narrativa Española Contemporánea+), avec le soutien des laboratoires ALTER (UPPA), H.L.L.I. (Université de Littoral Côte d’Opale) et LASLAR (Université de...

      Lire la suite

    • Clean Energy Package - Une énergie propre pour tous les européens. Enfin la transition énergétique ?Amphithéâtre 4, Site Bastide - Université de Bordeaux

      Colloque du consortium public - privé Pau Droit Energie
      de 9h à 17h.
      Les 23 et 24 octobre 2014, le Conseil Européen a approuvé un cadre d’action pour l’Union européenne concernant le climat et l’énergie...

      Lire la suite

    • [VIDEO] Winter Camp EntrepreneuriatRetour sur ces 3 jours destinés à approfondir un projet de création d’entreprise

      3 jours pour approfondir un projet de création d’entreprise : la 2e édition du séminaire entrepreneuriat organisée par E2S UPPA s'est tenue du 22 au 24 janvier 2020 à Salies de Béarn.

      Lire la suite

PDF
Vous êtes ici :

Raise 2024 : les batteries du futur

E2S UPPA, Saft et Arkema sont associés dans un projet très ambitieux destiné à développer, d’ici 2024, un prototype de batterie révolutionnaire.

« Les batteries sont au coeur de la révolution technologique actuelle. Leur développement et leur production jouent un rôle stratégique dans la transition en cours vers la mobilité propre et les systèmes d’énergie respectueux de l’environnement », confiait en 2018 dans un communiqué Ghislain Lescuyer, le directeur général de Saft. De son côté, Arkema, premier chimiste français, reconnaissait s’intéresser depuis longtemps à la technologie de la batterie dite “tout solide”, que certains considèrent comme une technologie de rupture. Plus performantes, moins onéreuses et plus sûres que les batteries Li-ion actuelles, ces batteries pourraient révolutionner les secteurs des véhicules électriques et du stockage des énergies renouvelables. « Il s’agit de remplacer l’électrolyte liquide par une plaque conductrice de céramique ou de polymère qui jouerait aussi le rôle de séparateur, explique dans le webzine d’Arkema son directeur scientifique en charge des batteries, Dominique Plée. Cette technique permettrait de réduire les risques d’inflammation de la batterie lithium-ion liquide mais surtout assurerait des performances hors du commun : autonomie de 600 km, voire 800 km et temps de recharge réduit à quelques minutes. »

La convergence entre les deux industriels, couplée aux ambitions d’E2S UPPA dans le domaine de la transition énergétique, a donné naissance en 2019 au Hub Raise 2024. Porté par Hervé Martinez, ce hub associe, côté académique, deux unités de recherche, l’Institut des sciences analytiques et de physico-chimie pour l’environnement et les matériaux (IPREM) et Pau Droit Public (PDP), ainsi que le centre d’imagerie à rayons X (D-MEX). Une cinquantaine de chercheurs, doctorants, postdoctorants, ingénieurs et techniciens ont désormais 5 ans pour concevoir ensemble un prototype de batterie du futur utilisant la technologie des électrolytes solides.

Contact : herve.martinez @ univ-pau.fr