Louis de Fontenelle, l'énergie au service de la recherche


Louis de Fontenelle
Maître de conférences en droit public, titulaire de la Chaire MOVE, Louis de Fontenelle consacre ses travaux aux enjeux juridiques des transitions énergétiques et environnementales, des ressources naturelles et de la mobilité durable. Portrait d'un enseignant-chercheur énergique et heureux.

Le 18 juin, à 34 ans, Louis de Fontenelle soutenait avec succès son habilitation à diriger les recherches (HDR), dernière marche avant l'obtention du très convoité statut de professeur des universités. C'est à Pau que le jury se réunissait ce jour-là pour lui adresser ses félicitations. Comment pouvait-il en être autrement ? « Je suis un pur produit local ! », plaisante l'enseignant-chercheur qui a suivi sa scolarité et bâti sa carrière dans la cité royale. De sa Licence de droit jusqu'à la soutenance en 2015 de sa thèse consacrée aux ''personnes publiques, prestataires de service marchand'', le campus palois fut son seul horizon universitaire. C'est également en Béarn, au sein de l'entreprise Teréga, que le jeune diplômé décroche son post-doctorat dédié à la régulation des stockages souterrains. Et c'est encore à Pau qu'il obtient, en 2016, son premier poste de maître de conférences. Aujourd'hui membre du laboratoire TREE, coordinateur du Consortium Pau droit énergie environnement, titulaire de la Chaire partenariale E2S UPPA MOVE (Mobility evolution towards sustainable) et co-pilote du Hub EnSuITe, Louis de Fontenelle est un chercheur épanoui : « Je me plais dans cette université à taille humaine, je porte des sujets de recherche qui me passionnent, je travaille à l'international, je bénéficie de conditions extrêmement favorables et j'enseigne avec plaisir. En un mot, j'ai beaucoup de chance ! »

 

Précurseur en droit de l'énergie

Son goût pour le droit de l'énergie remonte à son passage chez Teréga, un acteur majeur des infrastructures de transport et de stockage de gaz en Europe. À l'époque, le jeune homme se cherche encore, craint de s'enfermer dans des questions trop théoriques. Confronté à la réalité du terrain, Louis de Fontenelle prend soudain conscience du poids des enjeux juridiques liés aux transitions énergétiques. Un déclic. Alors, quand l'UPPA lui propose de développer un pôle consacré au droit de l'énergie et de rejoindre le centre de recherche Pau droit public, transformé depuis janvier 2021 en UMR TREE (Transitions Énergétiques et Environnementales), il n'hésite pas. Philippe Terneyre, son ancien directeur de thèse, Jean Gourdou et Aurélie Launay l'accueillent les bras ouverts. Le chantier est immense. Ensemble, ils donnent naissance en 2016 au premier consortium français public-privé dédié au droit de l’énergie et de l'environnement, puis identifient en concertation avec les parties prenantes les sujets les plus pertinents : le droit du sous-sol, la régulation des marchés et des réseaux d'énergie, des nouvelles technologies, la mobilité durable... Les projets s'enrichissent de la confrontation entre la recherche académique et l'expérience des partenaires publics et privés. « E2S UPPA offre à cet égard un environnement propice en établissant avec les entreprises et les collectivités des relations équilibrées et cadrées, apprécie Louis de Fontenelle. Nous gérons les attentes de chacun sans jamais perdre de vue l'intérêt général. »

 

Un juriste au service des transitions

En avril 2020, le chercheur est désigné titulaire de la Chaire MOVE. Cette nomination marque une nouvelle étape dans la carrière du chercheur qui dispose dès lors de moyens conséquents pour mener des projets ambitieux autour des enjeux juridiques de la mobilité durable. Les sujets ne manquent pas : les trottinettes électriques, l'aérien décarboné, la protection des données liées aux usages numériques... Que ce soit dans le cadre du laboratoire, du Consortium ou de la Chaire, le trentenaire a désormais carte blanche pour explorer des domaines novateurs à l'instar du projet Almours, qui propose de mettre à la disposition des autorités organisatrices de la mobilité une plateforme numérique de type MaaS (Mobility as a Service) destinée à encourager les déplacements à faible impact environnemental. « Un nouveau modèle de société est en train de naître sous nos yeux, constate le chercheur. À nous d'en comprendre les dynamiques pour anticiper et accompagner au mieux les citoyens et les acteurs de la transformation. »

 

Contact : Louis de Fontenelle