2018-11-REPLIMFeteScience

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Recherche

Colloques

    • Colloque ANR AcRoNavarre " Les conseils des États « médians ». Pratiques administratives et pensée politique à la Renaissance"Pampelune

      Les 16 et 17 novembre 2018, un colloque international aura lieu à Pampelune pour proposer une première analyse comparée des Conseils des États « médians » dans l’Europe de la Renaissance.
      Organisée par...

      Lire la suite

PDF
Vous êtes ici :

Des lycéens sur les traces des chercheurs du programme REPLIM

Se rendre au milieu d’un lac en canoë pour participer à des mesures et des prélèvements et découvrir le fonctionnement si particulier d’une tourbière : tel était le programme du vendredi 12 octobre dernier, pour les lycéens de terminale S du lycée Paul Rey de Nay, accompagné de leurs professeurs de chimie-physique, de sciences de la vie et de la Terre et d’éducation physique et sportive. Grâce à la Fête de la science et à Ecocène, association d’éducation à l’environnement, les élèves ont réalisé, durant toute une matinée, les différents protocoles scientifiques des chercheurs du programme REPLIM.

 Crédits photos : Nathalie Molénat et David Amouroux

De son vrai nom Réseau d’observatoires des écosystèmes sensibles au changement climatique dans les Pyrénées, ce projet européen rassemble huit laboratoires dans trois pays différents. Il vise à étudier les effets du changement climatique dans les lacs et les tourbières des Pyrénées. La Fête de la science a été l’occasion pour les élèves de découvrir le monde de la recherche scientifique et de partager, le temps d’une matinée, les activités des chercheurs.

Dans un premier temps, l’opération a été préparée en classe sous la houlette des doctorants de l’IPREM impliqués dans le projet : Bastien Duval et Etienne Richy. Les lycéens ont pu découvrir l’éventail des métiers de la recherche, dont celui de chercheur et comprendre le fonctionnement global des lacs d’altitude ainsi que des tourbières.

Dans un second temps, les élèves répartis en deux groupes, se sont rendu en alternance sur chacun de ces terrains, le lac et la tourbière de Lourdes. Au niveau du lac, les élèves ont caractérisé les différents niveaux de la masse d’eau en mesurant à l’aide d’une sonde la température, le pH, la conductivité et l’oxygène et en prélevant des échantillons d‘eau pour des analyses chimiques en laboratoire. Au sein de la tourbière, ils ont appris à reconnaître les espèces végétales originales qui peuplent ce milieu, ont pu comprendre son rôle de puits de carbone, découvrir la structure du sol grâce à un échantillon de tourbe prélevé par les chercheurs et mieux saisir comment ces différentes couches, véritables archives du climat, permettent de documenter son évolution. Gants uniques, lavage par trois fois des tubes d’échantillons avec l’eau du lac pour enlever toute trace susceptible de fausser les mesures… Le strict respect du protocole était le maître mot de la matinée.

Les tourbières étant au programme de terminale et le changement climatique, en filigrane de toute leur scolarité, à l’heure du bilan devant leur fiche de séquence les élèves ont été unanimes : passionnant, riche et concret ! Une opération à refaire selon eux… Et un vrai succès pour le programme REPLIM et la Fête de la science, cadre de cette rencontre recherche-scolaires. Elle était couronnée, de surcroît, par l’Année de la chimie, de l’école à l’université, évènement à l’initiative du ministère de l'Éducation nationale et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.