2019-11-CastetSteChristie

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Recherche

Colloques

    • Colloque international « Réalismes dans la fiction littéraire espagnole contemporaine (XIXe-XXe-XXIe siècles) »Collège d'Espagne - Paris

      de 9h00 à 18h
      Organisé par l’association NEC+ (Narrativa Española Contemporánea+), avec le soutien des laboratoires ALTER (UPPA), H.L.L.I. (Université de Littoral Côte d’Opale) et LASLAR (Université de...

      Lire la suite

    • Clean Energy Package - Une énergie propre pour tous les européens. Enfin la transition énergétique ?Amphithéâtre 4, Site Bastide - Université de Bordeaux

      Colloque du consortium public - privé Pau Droit Energie
      de 9h à 17h.
      Les 23 et 24 octobre 2014, le Conseil Européen a approuvé un cadre d’action pour l’Union européenne concernant le climat et l’énergie...

      Lire la suite

    • [VIDEO] Winter Camp EntrepreneuriatRetour sur ces 3 jours destinés à approfondir un projet de création d’entreprise

      3 jours pour approfondir un projet de création d’entreprise : la 2e édition du séminaire entrepreneuriat organisée par E2S UPPA s'est tenue du 22 au 24 janvier 2020 à Salies de Béarn.

      Lire la suite

PDF
Vous êtes ici :

Le castet de Sainte-Christie d’ArmagnacUn site exceptionnel pour comprendre les techniques d'architecture de terre crue

Le bourg de Sainte-Christie-d’Armagnac (Gers) comporte un riche patrimoine, récemment inscrit et classé au titre des Monuments historiques. Depuis trois ans, une équipe de chercheur basée au laboratoire ITEM s’attache à comprendre la genèse de ce site, en étudier les différentes structures et profiter du programme de restauration et de valorisation.

Le site se compose d’une motte féodale, d’une église paroissiale, de deux portions de rempart en terre crue, d’un pigeonnier-porte et d’un logis à pan de bois. Aujourd’hui, la partie centrale du site est une cour entourée de l’église et du logis seigneurial qui étaient protégés par des fossés. Cet espace qui se présente à nous comme un espace seigneurial, accueillait jusqu’au début de l’époque moderne un village composé d’ostau (maisons).

Le principal atout de ce site est son architecture de terre crue de la fin du Moyen Âge, deux éléments de rempart, conservés en élévation, ce qui est exceptionnel. Une portion à l’ouest est conservée sur une longueur de 18,70 m environ et une hauteur de 6,90 m. Des analyses micro morphologiques vont être réalisées afin de mieux comprendre la chaine opératoire de la terre crue, matériaux qui fait l’objet d’un intérêt croissant. Différents travaux ont permis de déterminer que, dans le cas d’élévations en terre crue, les caractères morphologiques microscopiques (traits) des couches permettent de caractériser la terre (propriétés et origine), ainsi que certaines étapes de sa préparation et de son application pour confectionner l’élévation (mélange de terre (s), ajouts végétaux ou minéraux, degré de malaxage, degré d’humidité au moment de la préparation et l’application, tassement). La technique utilisée est celle de la terre massive en lits filants sans qu’il soit pour le moment possible de distinguer la méthode utilisée (pisé ou bauge).

En parallèle, deux campagnes de fouilles ont déjà eu lieu, permettant de sonder le fossé de la motte et de fouiller deux silos présents sous le logis à pan de bois de la fin du Moyen-Âge. Ce dernier a aussi fait l’objet d’une modélisation 3D afin de réaliser une étude de bâti. Les maçonneries de l’église paroissiale conservent des éléments de bâtiments anciens imbriqués les uns dans les autres. Les murs sont composés d’appareils très divers dont certains pourraient être très précoces. L’usage d’une caméra thermique a permis de repérer sous les enduits actuels des ouvertures totalement inédites et de repérer le type d’appareil employé. Les parties les plus anciennes des maçonneries pourraient éventuellement être mises en relation avec les sarcophages monolithiques qui ont été exhumés par les fouilles du XIXe siècle.

Ce projet de recherche s’engage en 2020 dans un programme triennal.

En savoir plus

Contact : alain champagne (alain.champagne @ univ-pau.fr)