2018-12-NatureSocietePaysGrenadois

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Recherche

L'auteur

Abel Kouvouama

Enseignant-chercheur en anthropologie et philosophie, Professeur des universités

 

Accès directs

Contact

Présidence - Avenue de l'Université
BP 576 - 64012 PAU cedex
communication@univ-pau.fr (communication @ univ-pau.fr)
Tél : 05 59 40 70 30

PDF
Vous êtes ici :

Parution de l'ouvrage "La nature à l’épreuve de la société - L’Adour en Pays Grenadois"Sous la direction d’Abel Kouvouama, Dominique Cunchinabe et Robert Ziavoula

Parution de l'ouvrage La nature à l’épreuve de la société - L’Adour en Pays Grenadois, aux Presses universitaires de Pau et des Pays de l'Adour, sous la direction d’Abel Kouvouama, Dominique Cunchinabe et Robert Ziavoula.

A l’échelle globale des nations et des États ou à l’échelle locale des collectivités territoriales (région, communauté de communes), la nature est, de tout temps, soumise à l’épreuve des individus et des sociétés humaines.

Les relations entre les sociétés humaines et l’environnement n’ont jamais cessé d’interpeller les individus et les communautés, à l’échelle locale comme à l’échelle globale, du fait des conséquences de l’impact des activités humaines sur les systèmes naturels. Des événements naturels et sociaux aux conséquences désastreuses, tels que les tempêtes, la sécheresse, le réchauffement climatique, l’effet de serre, les inondations, les incendies, la famine, l’insécurité alimentaire, la pollution, les contaminations, les violences urbaines et rurales, etc., entraînent les ruptures d’équilibre des cycles naturels globaux ; ils fragilisent et détériorent, chaque jour, les conditions d’existence de l’humain.

Tout ceci a, pour conséquence, généralisé le dérèglement de la biosphère, la crise de l’environnement naturel et social. Comment alors dans les politiques publiques des États et des collectivités territoriales, ainsi que dans les actions privées et associatives, prendre en compte à court, moyen et long terme dans nos schémas cognitifs et mentaux, les temporalités propres aux cycles naturels qui sont au fondement de l’action collective ? En d’autres termes, comment l’humain peut-il penser et agir avec la nature, selon l’expression de Catherine et Raphaël Larrère ?

Dans leurs visées à la fois théoriques et pratiques de la démarche scientifique, les présentes contributions écrites sont pour une bonne partie, l’aboutissement d’une recherche fondamentale et appliquée de l’équipe du laboratoire de rechehche Identités, territoires, expressions, mobilités (ITEM) de l’UPPA, portant sur l’analyse et la valorisation du patrimoine naturel et culturel en Pays Grenadois, financée par le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine et la Communauté de communes du Pays Grenadois, avec le soutien financier du programme européen Leader.

 

ISBN 2-35311-099-1
202 pages
20 euros

Commander