2018-04-RhetoriqueNegre18emeSiecle

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Recherche

L'auteur

David DIOP, Maître de conférences HDR en littérature du 18e siècle

  • Responsable du Parcours Documentation et Édition en Licence de Lettres Modernes.
  • Responsable du Groupe de Recherches sur les Représentations Européennes de l’Afrique et des Africains aux 17e et 18e Siècles (G.R.R.E.A. 17/18) créé en juin 2009, groupe intégré à ALTER (E-A 3003)
  • Responsable de la partie concernant le XVIIIe siècle de la Revue Op. cit. consacrée au programme de l'agrégation de Lettres.

À ne pas manquer

    • L'UPPA aux rencontres littéraires "Les idées mènent le monde"Pau - Palais Beaumont

      Les rencontres littéraires de Pau, Les idées mènent le monde, qui ont pour thème cette année Demain, un autre monde ? se dérouleront du 16 au 18 novembre 2018.
      L’Université de Pau et des Pays de l’Adour...

      Lire la suite

PDF
Vous êtes ici :

Parution de l'ouvrage "Rhétorique nègre au XVIIIe siècle. Des récits de voyage à la littérature abolitionniste"Par David Diop - Classiques Garnier, collection "L’Europe des Lumières"

Vient de paraître l'ouvrage Rhétorique nègre au XVIIIe siècle. Des récits de voyage à la littérature abolitionniste, par David Diop, aux éditions Classiques Garnier, collection L’Europe des Lumières, (Paris, n°51, 2018).

Au XVIIIe siècle, qu’est-il juste de faire dire aux « Nègres » ? Sous quelles formes leur cède-t-on la parole dans la littérature européenne ? Certains discours se prêtent-ils mieux que d’autres à la citation ? Cette étude montre que la transposition littéraire des paroles africaines est avant tout motivée par le désir de plaire au public. Des relations de voyage à leur compilation, les bons mots, les harangues, les dialogues rapportés des Africains obéissent aux règles d’écriture de la prosopopée. Puisant leur inspiration dans la littérature viatique, les textes abolitionnistes ajouteront leur pierre à l’édifice d’une rhétorique « nègre » significative des représentations communes de l’Africain au XVIIIe siècle.

David Diop, maître de conférences habilité à diriger des recherche en littérature au laboratoire ALTER, anime un groupe de recherche sur les représentations de l’Afrique aux XVIIe et XVIIIe siècles, le GRREA 17/18. Il a notamment codirigé L’Afrique du Siècle des Lumières : savoirs et représentations publié aux SVEC (Oxford, 2009) et le numéro 44 de la Revue Dix-huitième siècle (Paris, 2012) sur l’Afrique.

Bon de commande (PDF 145 Ko)